10 mai 2006

Le pire, c'est que ça risque de marcher...

Je faisais mon petit tour des trailers que apple venait de mettre quand j'ai vu ce trailer:

Little man

C'est quoi ça! Ça pue le blue screen à plein nez! C'est comme si on avait cherché à faire un autre film de bébé qui détruit tout autour de lui... comme si on n'avait pas eu assez de ce film où le bébé se faisait kidnapper, voilà qu'on se fait implanter un autre film comme ça...

Et le pire, c'est que ça risque de marcher... maudite machine!

12 commentaires:

darklordgonzo a dit...

On devrait prendre ceux qui on fait ce film, ainsi que tu ceux qui font des films centre sur un petit enfant ou un animal, les mettre dans une cuve et les bombarder au napalm. Drastique mais éfficace.

XBudd a dit...

Je crois que DarkLordGonzo est trop drastique et cinglé, surtout s'il écrit à une heure où il est aussi malsain de pas être encore couché que ça l'est d'être levé.

Personellement, je crois que le mal se trouve dans le fait de faire tous... non, finalement, je relis son message et il a raison. Les films centrés sur les enfants sont la plupart du temps de la crap parce que c'est seulement un moyen d'exploiter les gens qui trouvent ça cute en montrant 1h30 de stupidités. Je tiens tout de même à dire que les enfants peuvent avoir leur place dans un film sans être nécessairement haissables... comme dans Superman Returns.

darklordgonzo a dit...

Moi j'te le dis xbudd, cet enfant là va être encore plus haissable que Otis dans Superman de 78. Pis tu sauras que si j'étais levé a cet heure là, cé parce que mon seul transport partait de Falardeau a 6:45.

PS: J'ai parler à la petite fille au napalm pis est ben daccord avec mon opinion.

XBudd a dit...

Ça, c'est une pensée on ne peut plus que monstrueuse. Comparer Otis, le personnage à l'influence stupide la plus ridiculement importante dans l'histoire du cinéma de fiction, avec un enfant, étape essentielle au développement humain par laquelle tout le monde passe, c'est le genre d'idée qui peut seulement germer dans une tête qui aime la performance de Gene Hackman dans une scène autre que celle où Superman rencontre Zod dans Superman II.

Moi je dis que ce flot-là va être mauditement à sa place et que tout le monde va verser une larme en le voyant avec son vrai père, celui qui porte ses sous-vêtements par-dessus ses collants... qu'importe lequel des deux ça va être.

Steven Painchaud a dit...

?

darklordgonzo a dit...

Ne t'emmèle pas Steven Painchaud, celui là est à moi, c'est mon duel.
Moi je suis sure que l'enfant va être adopter à la fin par l'indou de Van Wilder, quel choix stupide d'acteur pour une méga-production de 200 millions de dollars. Je dois dire que je suis surpris qu'ils n'est pas prit Adam Sandler pour faire Superman.

XBudd a dit...

Ça c'est le genre de réaction débile venant du même gars qui est pas capable d'accepter que Star Wars Episode II est la pire crap jamais sortie du derrière de George Lucas (parce que Dieu sait que de la crap de même, ça peut pas sortir de sa bouche, à moins qu'il ait vraiment des pratiques sexuelles étranges, ce qui expliquerait pourtant pourquoi il a eu à adopter). En réalité, tu devrais te référer à ta série adorée pour te rappeler que si t'es pas capable d'accepter que Bryan Singer ait vu au-delà des apparences pour voir dans le fort intérieur de Kal Penn (qui, coup du destin peut-être, partage tout de même le prénom du personnage principal) l'étoffe nécessaire à la participation à un chef d'oeuvre tel que Superman Returns, sache que ton grand George Lucas a été capable de voir au-delà de la profession du charpentier pour trouver l'acteur idéal pour jouer le rôle de Han Solo, soit le très réputé Harrison Ford. Qui sait ce qui se serait passé si Lucas avait décidé que son poulain d'American Graffiti n'avait pas la trempe de dépasser ses aspirations de technicien de plateau? Nous n'aurions probablement pas eu d'Indiana Jones (du moins, pas dans la version mémorable qu'on connaît), pas plus que nous n'aurions eu d'attachement émotionnel avec Han Solo et sa remarquable transition de mercenaire sans âme à aimable compagnon, transition qui de toute façon perd grandement de son importance avec la "brillante" idée de faire tirer Greedo en premier.

L'important c'est Superman Returns va être pas mal meilleur que POTC2, comme Spider-Man 3 va botter simultanément les derrières de POTC3 et Shrek 3.

darklordgonzo a dit...

La prochaine isulte de ta part xbudd qui s'attaque, soit a George Lucas, soit a une seul de ses oeuvres, risque de mettre fin a ta vie. Et sérieusement, insulter quelqu'un sur le fait qu'il ne peut pas avoir d'enfant, c'est très bas, surtout que c'est un détail qui a dut peser dans la balance de son divorce (qui n'est pas une si mauvaise chose dut au fait que la dépression qu'il a fait après ca la mener à faire le chef d'oeuvre ''Temple of Doom''.

PS: Si se n'était de Georges Lucas, Steven Spielberg aurait choisi Tom Selleck alors à genoux devant Georges.

darklordgonzo a dit...

En passant xbudd, as-tu regarder la bande annonce de little man, parce que moi non.

XBudd a dit...

Tant que la croisade de George Lucas pour inciter tout le monde à filmer en digital fera de lui une personnalité publique, il restera une cible publique. Et je crois pas avoir de leçon de morale à me faire donner par la personne qui utilise le napalm, objet de destruction mémorable de la guerre du Vietnam (voir "Petite fille au Napalm"), comme engin destructeur de prédilection dans ses fantaisies meurtrières. Entre George Lucas qui portait probablement juste des boxers larges et les Vietnamiens qui se sont faits tirer dessus par les Américains, je crois qu'une tragédie dépasse l'autre. (À moins que tu ne me ramène à la citation légendaire de Staline. )

Et si tu continues à défendre les choix de Lucas pour Harrison Ford, c'est donc que tu admet la grandeur d'une personne étant capable de voir au-delà des stéréotypes pour le casting, non?

En passant, j'ai pas vu la bande annonce non plus.

PS: C'est vrai que "Temple of Doom" est mauditement bon mais tu me feras jamais dire que "The Punisher" est meilleur que "The Crow: Salvation". En fait, tu me feras même pas dire que "The Punisher" (2004) est meilleur que "The Punisher" (1989).

darklordgonzo a dit...

Tomas Jane à botter le derrière de Dolph Longren qui n'a qu'un seul bon rôle en carrière, selui d'Yvan Drago dans Rocky 4. Sincerement, Crow Salvation est tellement pourri, qu'il ne mérite pas d'être citer dans une discussion pret de George Lucas.

XBudd a dit...

Thomas Jane est la seule chose qui vaille la peine d'être mentionnée au sujet de l'horreur que j'ose à peine appeler un "film" de 2004. Pourtant, son statut est loin de lui permettre de rivaliser avec le Prince des films de série B. Peut-être que Drago est mémorable, mais il faudrait pas que t'oublie le gars dans "Les Justiciers de Little Tokyo", le gars dans "Scorpion Noir" ainsi que tous ses autres personnages kewl qui ne peuvent être appelés que "le gars...".

Et je suis d'accord sur le fait que "The Crow: Salvation" ne devrait pas être mentionné dans la même phrase que George Lucas, puisque seul le précédent est capable de raconter une histoire qui n'insulte l'intelligence de personne.

Sur ce, je te prierais de te référer au "Anakin, you're breaking my heart!", qui rivalise difficilement avec les amourettes d'Eric Mabius et Jody Lynn Keefe, qui, sans empester l'originalité, sonnent beaucoup plus authentiques que les tirades monotones du menacant Hayden Christensen.

N'oublions également surtout pas comment la facteur d'évidence de la révélation du personnage de Fred Ward comme orchestrateur de la machination n'est rien en comparaison de la schyzophrénie que semble éprouver George Lucas par rapport à la manière de présenter Darth Sidius au public. (Des fois c'est hyper-évident que c'est Palpatine, des fois il a l'air de vouloir mettre ça secret, des fois c'est évident, etc.)

Aussi, rappelons-nous que donner au personnage devenant le corbeau la version latine du terme (Corvis) fait preuve d'infiniment plus de subtilités que d'appeler l'ordre visant à éliminer les Jedi "Ordre 66" et faire de l' "enfer personnel" d'Anakin une planète de lave.

Finalement (J'écris "finalement" parce que je veux me coucher et que mon arguementation complète pourrait faire l'objet d'une dissertation universitaire.), je tiens simplement à rappeler qu'alors que "The Crow: Salvation", une histoire totalement indépendante, ne fait absolument rien pour ternir la mémoire de Brandon Lee et du personnage d'Eric Mabius, puisqu'on parle ici d'une suite modulaire n'ayant aucun impact sur n'importe quelle autre histoire, ce qu'on ne peut pas dire des récentes machinations de George Lucas, qui, en plus de vouloir changer tout ce que représentaient les Épisodes originaux, est littéralement en train de changer tout ce qu'ils SONT. À quand le "Greedo tire en premier, pogne Han, le met dans la carbonite et on saute Empire Strikes back"?