11 juin 2006

Tout qu'un bateau!

Avec mon samedi soir de rêve d'hier soir, je n'ai même pas eu le temps de vous raconter ce que j'ai vu.

Comme vous vous souvenez de mon trajet entre le travail et la maison, je dois passer devant l'hôtel Le Montagnais. Encore hier soir, il y avait un bal de finissant qui avait encore lieu à cet endroit. La raison pour laquelle je vous parle de ce bal est qu'un comique a décidé d'y aller en bateau!

En réalité, son papa (probablement) a un bateau et un gros 4x4 et a décidé de traîner fiston dans son bateau à son bal.

Alors il y avait un ado tout content, avec sa blonde et deux amis, qui faisaient des tatas aux autos sur le boulevard Talbot et qui trouvait la vie bien belle.

Avez-vous déjà remarqué que tout le monde investit bien gros dans leurs bal au secondaire mais les autres bals, on s'en fout? C'est comme si on se faisait fourrer une fois et qu'on se disait "je ne suis pas assez cave pour me faire avoir une deuxième fois?".

Je sais que j'en avais déjà parlé mais je tenais à vous faire part de ce bateau!

3 commentaires:

mareeanne a dit...

au secondaire c'est papa et maman qui paient....

rendu au cégep et à l'université les sous sortent de nos poches.......

Steven Painchaud a dit...

...mais des fois, au secondaire, c'est nous même qui payons.

J'ai connu plusieurs amis qui avaient travaillé durant l'année pour ramasser de l'argent pour cette soirée. Je crois, aujourd'hui, qu'ils auraient préférés investir ailleurs! =P

Entk, je sais que je n'irai pas me présenter à aucune fête de fin de bacc, ni de certificat. Je préfère faire ça entre intime!

D'ailleurs, il va falloir que je fasse mes 20 vérités!

darklordgonzo a dit...

Arrêtez de chialer contre les bals. Ca coute chère peut-être mais bon moi j'ai pas le moindre regret. Et pour ce qui est d'investir ailleurs, en sortant du secondaire, cet argent là aurait seulement pu servir à payer les prochaines études. Là au moins, ça fait une grosse soirée où on se dit:'' ce soir, on compte pas nos sènnes pis on s'amuse.''

PS: Ceux qui on payer pour leur bal, qui n'ont pas réussi à s'amuser et qui maintenant regrette leur argent perdu sont vraiment plate et mérite qu'on leur napalme les couilles.

PAS DE VIOLENCE, C'EST LES VACANCES