20 septembre 2006

Bye Bye Bloc!

Le Bloc Québécois est fauché... Yes! Aux prochaines élections, chaque députés devra fournir 32 000$ à la campagne nationale, selon ce que La Presse a appris. Il semblerait que plusieurs députés ne sont pas très contents et commenceraient à tirer leur révérence.

Aussi, le bloc a de la misère a ramasser des fonds. Il aurait ramasser seulement 27 000$ du public. Le NPD aurait récolté 736 000$. Si on fait un comparatif par population, le NPD ramasse environ 2 sous par habitant en moyenne et le bloc, .0045$ par habitant... au québec seulement!

Ceci est une autre preuve que les gens ne voient plus l'utilité du bloc. Quand le Bloc fut créé, c'était seulement jusqu'au référendum et après, "on s'en va". Ils sont encore présent et leur seul présence empêche les gens de gauche du Canada d'avoir leur place à Ottawa.

Parce que...

Ok... je ne suis pas un étudiant en politique (Pat? Pourrais-tu confirmer ou réfuter ce que j'avance?) mais voici mon opinion.

Si le Bloc était pour disparaître, les québécois ne voterait pas Parti Conservateur, ni Libéral mais NPD. Je pense que la plupart des québécois sont de gauche dans leur coeur. Alors si le NPD était pour avoir plus de siège grâce au Québec, probablement que les canadiens ne verraient plus le NPD comme un petit parti sans avenir mais comme un vrai parti. Alors ceux-ci voterait probablement NPD au lieu de voter Libéral sous "prétexte" de ne pas faire rentrer le Parti Conservateur.

Dans mon monde parfait (qui n'existe pas...), les gens du Bloc quitte le parti et vont rejoindre le NPD, créant ainsi une gauche forte et uni ayant des chance de former un gouvernement majoritaire. Ça l'a bien fonctionné avec le Parti Conservateur et l'Alliance Canadienne?

2 commentaires:

XBudd a dit...

Wow.

Fucking... wow.

Sérieusement, c'est comme l'affaire la plus cool que j'ai lue depuis un méchant bout de temps.

Déjà que je suis contre les infinissables référendums, je déteste encore plus la présence du Bloc en tant que fauteur de trouble à l'échelle nationale. Il est donc facile de comprendre ma joie à l'idée que le Bloc pourrait disparaître.

J'aime d'autant plus ton scénario hypothétique dans lequel les gens votent pour le NPD. J'ai voté pour ce parti deux fois déjà et je rêverais de voir le Québec se mettre derrière un parti de gauche qui a autre chose en tête que de former son bébé-pays.

Patrick Lemieux a dit...

La politique n'étant malheureusement pas une science exacte, mon cher Steven, tu peux avoir raison de croire que le NPD pourrait effectuer une percée au Québec si le Bloc disparaissait. Malheureusement, l'histoire politique du Québec joue contre le parti. Ils n'ont jamais réussi à percer au Québec, même quand le parti a connu ses heures de gloire dans le ROC sous Tommy Douglas et Ed Broadbent.

Par ailleurs, ses prises de position passées quant à la centralisation des pouvoirs et la question constitutionnelle rendent peut-être certains Québécois encore méfiants à l'égard du parti. Mais bon, si le parti réussit à canaliser tout le mouvement de la nouvelle gauche qui s'affirme de plus en plus au Québec, en s'alliant avec des partis ou des groupes comme Québec Solidaire,par exemple, il pourrait espérer percer à Montréal... car hors de Montréal, oublie ça (et c'est tant mieux, car le programme électoral du NPD mettrait l Canada en faillite! :-P)

Mais de toute façon, je crains que le Bloc ne soit encore présent à Ottawa pour un bon bout de temps, à moins bien sûr que le Québec ne devienne souverain. La plupart des gens votent BQ sans se soucier des conséquences de leur vote, et en appuyant ce parti, il peuvent affirmer leur nationalisme sans devoir nécessairement opter pour la souveraineté. Bien que mes allégeances politiques aillent au Parti conservateur, je partage cependant tout-à-fait ton opinion quant à l'utilité du Bloc à Ottawa.

Mais bon, on ne sait jamais, peut-être vont-ils s'écraser lors des prochaines élections (on peut toujours rêver, non?)...