18 septembre 2006

Encore... Pourquoi?

Gosh... la police vient d'arrêter un jeune de 15 ans parce qu'il avait écrit des menaces envers son école sur son blog. Ce jeune est un membre du vampirefreaks.com (le groupe que Kimveer Gill faisait partie) et avait écrit qu'il souhaitait mourir de la même façon...

Le registre des armes à feu a été utilisé pour découvrir que son père et lui avait des armes à feu! C'est fou de voir Jacques Dupuis, le ministre de la sécurité publique, annoncer à Tout le monde en parle que la police vérifiait des sites webs et, le lendemain de l'émission, voir la police procéder à une arrestation.

Le registre est utile et il serait dommage de voir disparaître ce système sous prétexte que les conservateurs n'en veullent plus...

Je ne vois pas comment il est possible d'être contre ce programme! Il n'est pas parfait mais il est utile.

2 commentaires:

XBudd a dit...

Voyons, c'est vraiment absurde.

Le fait que que la tuerie de Dawson ait été faite avec une arme enregistrée PROUVE l'inutilité totale du registre.

Je trouve vraiment ça stupide que tout le monde exploite les évènements et s'en servent de façon totalement illogique contre les Conservateurs.

Je suis certainement pas le plus grand fan de l'univers des Conservateurs, mais ils ont probablement fait la chose à faire en abolissant ce registre qui fonctionne pas et qui coute une fortune. Je vais résister la tentation d'en profiter pour envoyer une pointe aux caves de Bloquistes et me contenter de dire que les couteaux volent bien bas dans la Chambre des Communes.

Steven Painchaud a dit...

Au-dessus de 400 vérifications du registre, par jours, par les policiers. Est-ce utile?

Ce ne sont pas des policiers qui n'utilisent pas le système qui devraient décider de la vie ou de la mort d'un programme de sécurité publique. Il faudrait demander aux policiers ce qu'ils en pensent.

Sommes-nous au courant d'intervention grâce au registre des armes à feu?

Ok... le programme aurait vraiment été mal construit (il a coûté pas mal plus cher que prévu), mais combien ça vaut des vies sauvés?