05 janvier 2007

La télé rapporte encore

Le Bye Bye de RBO a rapporté 2,6 millions de cote d'écoutes et tout le monde est surpris!

Je trouve ça comique parce que je m'attendais un peu à ce que ça pogne parce que:
1-C'est RBO;
2-RBO et leur humour bitch nous manquait;
3-Guy A. Lepage, le gourou médiatique, est dans RBO;
4-Les partys de familles le 31 au soir, c'est pas toujours le fun.

Un autre élément qui prédisait la popularité du Bye Bye de RBO (de mon humble point de vue) vient de l'argumentation suivante: Oui internet devient le divertissement numéro 1 mais n'est pas encore assez rassembleur.

Depuis bientôt 1 an, on voit de plus en plus les cote d'écoutes télévisuelle migrer vers internet. Je crois que les Têtes à claques (TàC.tv) et YouTube sont deux exemples parfait de cette migration. Avec la télé, on se fait dire quoi voir et quand on le voit. Le net, c'est quoi on veut quand on le veut.

Mais qu'on le veuille ou pas, si on veut que ça fonctionne sur le web, il faut rassembler les gens à un endroit, d'où la différence évidente entre TàC.tv et Youtube. Quand tu veux regarder un clip des TàC.tv, tu vas sur leur site web et tu le regardes, point. Sur Youtube, tu peux trouver des choses mais justement, l'effort est plus grand et tu peux passer à côter de choses très bonnes.

Le pouvoir de concentrer la diffusion de divertissement, la télé le détient depuis longtemps. Radio-Canada, TVA et TQS n'ont plus de secret pour personne et tout le monde sait ce que tu vas trouver sur ces postes. Aussi, qu'on le veuille ou pas, la télé est beaucoup plus conviviale qu'un écran d'ordinateur.

Alors quand tu te retrouves un 31 au soir, tu sais que RBO va être à la télé, sachant pas quoi écouter sur le web avec la famille, tu te retrouves à ouvrir la télé.

2,6 millions de québécois ont fait le calcul ci haut.

Maintenant, certains à Radio-Canada n'aiment pas le fait que des bouts de clips se retrouvent sur le web sans apports monétaire... et c'est tout à fait compréhensible! C'est pas parce que l'on paie pas le poste qu'on ne paie pas en temps passé devant les pubs!

Sur ce point, je trouves Radio-Canada vraiment pas fort. Suffit de mettre tous les extraits disponnibles sur leur site web et personne ne trouvera de raison valable de mettre des bouts sur Youtube! Donner l'accès à l'information et les gens iront chercher ce que vous leur donner sans chioler, qu'il y ait de la pub ou pas!

Il y aurait possibilité donc de faire encore de l'argent avec des diffusions webs du Bye Bye! Suffit de demander à ce que ça soit diffusion stream (comme TàC.tv et nombreux sites du genre) et le piratage sera un peu plus difficile.

La solution est simple, ne reste plus qu'à convaincre les syndicats (l'UDA et régie) du bien fait de la diffusion web.

Aucun commentaire: