29 janvier 2007

Ma petite opinion sur les AR

Parce que tout le monde en parle et il me semble que ça fait longtemps que je ne me suis pas trempé.

Est-ce qu'on peut s'entendre pour dire que cette histoire de lois interdisant des pratiques religieuse non-catholique est stupide?

Est-ce qu'on peut s'entendre pour dire que ça été fait sur un coin de table?

Est-ce qu'on peut dire que ce n'est pas une histoire de racisme mais plutôt d'incompréhension devant la situation?

En ce moment, Hérouxville se fait passer pour un gros méchant village de péquenaude quand en réalité, ce n'est qu'un tout petit village qui se retrouve perdu devant ce vaste problème d'accomodements raisonnable.

Je vais vous avouer que moi-même je suis perdu. Où tracer la limite du bon sens...Faut bien un village pour avoir un gros drapeau du Québec sur la rue principale.

Le fameux monsieur André Drouin, ce n'est pas un philosophe, ni un anthropologue... juste un gars qui s'est probablement retrouvé à son poste par hasard et qui voulait juste essayer de bien faire.

La blogosphère réagit énormément actuellement. D'un bord, il y a tout ce monde qui appuie le village et qui exprime son ras-le-bol (tout en affirmant ne pas être raciste), de l'autre les gens qui regardent ça de haut et qui se disent que c'est stupide et que ce n'est pas la voie à prendre (tout en affirmant ne pas être raciste non plus).

Je regarde donc le feu ravager sur le Québec 2.0 et je constate que peu de monde regarde l'autre problème: le clivage qui a lieu entre Montréal et le reste du Québec.

Je crois bien que ce problème d'accomodement raisonnable n'a lieu qu'à Montréal et prends des proportions innégalé que parce que l'actualité montréalaise prend toute la place de l'actualité provinciale.

Ici, au Saguenay, je n'ai jamais entendu parler d'histoires du genre. Je sais pas dans les autres régions mais je suis sûr que c'est un problème local à Montréal.

Certains reportages nous l'ont prouvé: Montréal est une ville assez ouverte d'esprit. Cependant, le reste du Québec ne l'est peut-être pas tant que ça et c'est ce point là qui fait réagir le reste du Québec.

Quand tu sais qu'à Chicoutimi, du monde gai n'ose pas trop s'afficher en public parce qu'ils savent que le monde a encore de la misère avec ça, tu te dis que ta ville a encore du chemin à faire.

Mais pour résumer... il y a un clivage qui se profile entre Montréal et le reste de la province et ce problème d'accomodement raisonnable nous le prouve encore.

Juste pour finir, le problème est toujours pire quand les politiciens s'en mêle. Que André Boisclair propose qu'on enlève la croix dans le parlement, c'est chercher des poux où il n'y en a pas pour se faire du capital.

Aucun commentaire: