28 avril 2007

Aller ou ne pas y aller

J'aimerais vraiment pas être dans les culottes du Prince Harry: on annonce déjà que les terroristes en Irak ont des plans pour le capturer dès son arrivée.

Pour ceux qui ne le savent pas, le petit-fils de la reine d'Angleterre fait actuellement son service militaire et celui-ci doit prochainement faire une mission de 6 mois en Irak.Aller ou ne pas y aller? Pas ma décision...

Le problème est que malgré le risque assez élevé d'être kidnappé ou tué en Irak, l'armée britannique ne peut pas se permettre de ne pas l'envoyer.

Comme toute armée en guerre impopulaire, le recrutement est assez difficile. Si le prince Harry ne se pointe pas à sa mission, cela reviendrait à dire que le gouvernement britannique n'a pas plus confiance à la mission en Irak.

Un autre problème que devra faire face prince Harry est son manque de popularité au près de l'armée britannique.

Les membres dirigeants de l'armée ont peur que sa présence augmente les violences là bas. Faire partie de l'équipe du Prince Harry revient à faire partie d'une équipe suicide.

En gros, personne ne veut de lui en Angleterre, ni en Irak...

Sur ce, je développe alors une petite pensée pour Justin Trudeau.

(source)

Aucun commentaire: