07 mai 2007

L'originale ASSÉ

Bon... parler de l'annulation de la vente du Mont Orford qui doit bien faire chier Thomas Mulcair qui avait été éjecté du caucus Libéral pour avoir été contre sa vente? Ça, c'est sans compter sur la population qui s'en foutait qu'on vende le mont?

Parler du possible achat d'Alcan par Alcoa d'une valeur de 33 milliards? Parler de Marc Labrèche qui est toujours aussi cool?

Non! Parlons plutôt de cette menace de grève étudiante dû au frais de scolarité.

Originale, utile et pleines de bonnes valeurs, l'ASSÉ menace ainsi le gouvernement Charest de ne pas entrer en classe à la prochaine session. Ça va sûrement brasser, ça va sûrement choquer et deviner quoi, ça va sûrement rien changer!

La preuve? On manifesté en 2005 et regardez, on manifeste encore 2 ans plus tard.

C'est moi ou bien les associations étudiantes sont trop caves pour voir que ça change rien des étudiants qui chantent des belles chansons?

En 2005, je m'amusais à penser que les présidents d'associations étudiantes prenaient un méchant plaisir à gonfler leur égo à dire à papa-maman que ses étudiants allaient dans les rues pour leur cause.

On nous disait à l'époque qu'on DEVAIT manifester pour nous et pour les futurs étudiants du Québec. Est-ce à dire que toutes ces heures de cours perdu n'aurons rien amener?

Heureusement, je ne suis plus étudiant mais je connais beaucoup de personnes qui le sont encore. Certains d'entre-eux sont pro-gauche, pro-socialiste et pro tout ce qui est de gauche et iront manifester avec grande joie!

D'autres veulent tout simplement finir au plus vite leurs études pour aller sur le marché du travail... et d'autres s'en foutent carrément de payer plus.

En gros, cette autre menace de manifestation risque d'être complètement inutile et de diviser la communauté étudiante.

La seule chose que je souhaite, c'est que tous les étudiants auront la chance de pouvoir voter pour ou contre la grève. Je me souviens que je ne suis jamais allé voter pour ou contre à mon époque parce que je travaillais quand les scrutins avaient lieu.

Il est à l'avantage des associations étudiantes de ne pas rendre le vote accessible à tous les étudiants, permettant ainsi aux manifesteux de manifester.

Mon opinion restera la même d'eux tant et aussi longtemps que ceux-ci ne changeront pas leur mode de scrutin. Il serait TELLEMENT facile de juste faire un petit site web où, pendant 1 semaine, tu rentres ton numéro permanent et ton NIP scolaire et puis vote, 24h sur 24, 7 jours sur 7.

Encore là, ce ne sont que des menaces... on devra bien attendre en septembre pour voir si les deux partis (PLQ et étudiants) sont prêt à s'entendre avant.

C'est là qu'on va voir le réel intérêt de l'ASSÉ à régler le conflit.

7 commentaires:

Laurie a dit...

Je pense que tu savais déjà que j'allais réagir à ça alors voici ce que j'en pense: J'ai juste envi de te dire MANGE DE LA MARDE!!

Les grèves (étudiantes ou non) sont pas juste importantes, elles sont essentielles!

Quels autres moyens on a de dire qu'on est pas d'accord avec le gouvernement? Aucun!!! A part manifester.

Plusieurs choses qui ont fait avancer la société ont été fait par les grèves! Le droit de vote des femmes, la libération des noirs et même la libération de dictature! Quand la masse s'y met ya rien pour les arrêter!

Et je ne comprend pas pourquoi tu bitches les asso étudiantes parce qu'elles sont les pilliers des droits étudiants. Chacun a droit a une éducation gratuite, de qualité et accessible à tous! Tu dis ça parce que tu ne t'es jamais impliqué dans la tienne.

Je te l'accorde, en 2005, l'organisation a foiré mais au moins il s'est fait quelque chose et on a gagné notre cause!

Mais du monde comme toi dans une société de "Je veux tout, tout de suite" ne font rien pour gagner une cause!

Il faut du temps, de l'énergie et du jus de coude pour gagner une cause. Ya rien d'instantanné.

Mais cette fois-ci, on a plus d'outils, plus de supporters, plus d'informations et d'informateurs pour gagner la bataille.

Mais je dois te concéder quelque chose, on ne se bat pour la mauvaise cause! Pourquoi pas clore le débat du gel des frais de scolarité par une manifestation pour la gratuité scolaire! Il est là le vrai enjeu!

Et je fini en te disant que moi et ma gagne de gauche terroriste, anarchiste, d'extrême gauche, utopiste on sera de la bataille!!! Parce que ça en prend pour se bouger le cul et faire bouger les choses.

Faut se lever le cul et participer à notre société pour la voir changer.

Je crois au pouvoir de l'acteur et l'histoire me donne raison à 100%!

Patrick Lemieux a dit...

Je suis bien content de ne plus être à Lionel-Groulx pour subir les méfaits de cette bande d'anarchistes. À mon avis, dès que l'ASSÉ intervient sur la question du financement des études post-secondaires, il est impossible d'espérer une réflexion sensée et raisonnable de leur part. Il est clair que tout comme en 2005, le gouvernement ne négociera jamais avec eux si la FEUQ et la Fédération collégiale déclenchent eux aussi des grèves.

Toi, Steven, es-tu content de ne plus être à l'UQAM pour ne pas être en grève tout l'automne prochain (qui est encore plus probable en raison du scandale de la gestion des finances de l'université)? ;-)

Steven Painchaud a dit...

Si je suis content de ne plus être à l'UQÀM pour ainsi ne pas être dans les premiers à gréver? Oh que oui!

Pour ce qui est de l'utilité des grèves, je continuerai à la remettre en question tant et aussi longtemps qu'elle sera utilisé dans un monde démocratique.

C'est la population québécoise qui a voulu un premier ministre comme Charest. Il ne fait pas l'affaire de tout le monde mais c'est la majorité qui a parlé.

Oui, la gratuité scolaire est un beau projet mais c'était le 26 mars dernier qu'il fallait faire le move, pas maintenant.

En gros, on vit en démocratie, Charest est le boss et il fait chier.

Et je ne comprends pas en quoi une grève mieux organisé pourrait mieux changer les choses... Faire de plus belles pancartes?

Carl a dit...

Entk, même si je suis étudiant, je ne crois pas entrer en grève. La dernière fois, l'asso de mon école a tout fait pour qu'on joigne la grève et ca la été rejeter à genre 75%. Déjà qu'on a pas de mi-session et 3 sessions par années, si faudrait commencer à grever, quand est-ce qu'on reprendrait le temps perdu? I say : Fuck this.

Vive l'ETS!

Anonyme a dit...

J'imagine que y'en a au dessus de leurs affaire qui se complaisent et se disant que une dette de 20k$ ya rien là pour des études universitaire pis que papa maman vont payer tout en roulant en Audi A4 décapotable flambant neuve. Le dégel, c'est une maneuvre du gouvernement pour forcer les jeunes a faires tous des dep parce qu'il en manque...

Je sais que j'exagère mais admettons que les frais de scolarité atteindrait 4k$ par session, désolé mais j'aurais définitivement pas les moyens...
C'est en gros le modèle que Charest nous proposent en désirant atteindre la moyenne canadienne.

Moi perso, je suis pas un trippeu de grève, mais je trouve que le faible coût pour les frais de scolarité c'est quelque chose de beau au Québec. Donc, ya des bonnes chances que je sois un gréviste. Pis peut-être que la grève changera rien parce que ya pas juste Steven comme nihiliste professionnel, mais au moin la population va voir ce qu'on en pense du dégel des frais!

-Alex

Steven Painchaud a dit...

Ce que le mouvement étudiant a besoin, c'est d'une figure charismatique qui pourra dire que c'est possible et convaincre sur de bons arguments que la cause est bonne.

Mais je crois que la job aurait dû être fait le 26 mars dernier...

Alors est-ce qu'on va s'amuser à faire des liens entre la mauvaise performance du PQ et le dégel des frais de scolarité?

S'il avait laissé sa place à une pro comme Pauline Marois (on aurait pas eu des Brokeback Boisclair), peut-être le PQ serait le parti au pouvoir?

En gros... si on compare à une course, le départ de la cause étudiante est assez mauvais mais ça ne se décide pas en un seul tour.

Anonyme a dit...

Charest la majorité... 51%+? Non..

Démocratie = se laissé dirriger après un vote sur 4 ans? Non..

Décision de la population du Québec: avoir la possibilité d'étudier moins chère qu'ailleur? Oui..

Démocratie = avoir un leader charismatique au pouvoir? Non..

Évolution social = manifester l'opposition = trouver un compromis.

Trop pressé que les études finissent? = Oui

L'éducation est un droit dans la charte des droits et libertés. Non un privilège. C'est par un réveil social, qui s'effectu au sein des étudiants que sa pourra par la suite de réprendre et que la population puisse comprendre.

Hélène l'extrême-gauchiste!