19 juin 2007

Esprit critique demandé

Patrick Lemieux l'a déjà écrit dans les commentaires et maintenant, je le dis: je risque fort bien d'aller voir Manufacturing Dissent.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est ce documentaire, ce sont deux américains qui ont voulu explorer le côté manipulateur de Michaël Moore.

En réalité, j'aimerais bien voir ce documentaire pour deux raisons:

1-Voir concrètement ce que le documentaire reproche à Moore.
2-Voir ce fanatisme autour du personnage.

Quand on regarde la bande-annonce de Manufacturing Dissent, on nous montre une femme qui dit adorer Moore...

Comment est-il encore possible de nos jours de gober comme de l'eau les paroles d'une seule personne?

On nous dit que l'être humain n'a jamais été aussi éduqué, jamais autant évolué... et on trouve encore du monde qui renie leur esprit critique et accepte les paroles d'une seule personne.

On a pas eu assez de Papes, de rois et de reines pour se rendre compte que plus souvent qu'autrement, on était en fin de compte mené par les intérêts personnel de ces gens?P.S.: Que j'en vois un me dire que c'est une analyse de gauche! La liberté individuelle sur le groupe, fondamentalement, c'est de droite ça! =P

4 commentaires:

Moïra a dit...

Effectivement c'est de droite comme analyse.

Je sais pas si on a trop donné de "credit" a Michael Moore mais ce que je sais c'est que regarder ce qu'il fait avec un esprit critique a pu nous faire découvrir certain fait.

Je ne sais pas si ses reportages sont truqués mais je sais une chose c'est que présentement c'est un peu "l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours" comme affaire.

Et c'est un peu ridicule parce que c'est aussi l'histoire de Michael Moore qui se fait buster parce que lui a buster.

Tk, on verra bien! Tu nous en redonnera des nouvelles

Steven Painchaud a dit...

Tu iras voir sur Wikipedia sous michael Moore controversies. Ça en dit pas mal.

Exemple: son premier documentaire (Roger and me) où Moore cherchait à rencontrer le boss de GM? Dans le documentaire, il dit ne jamais l'avoir rencontré quand en réalité, il l'a rencontré 2 fois durant le tournage. Footage oublié.

Mais dire que Moore a buster... ça serait donner le mérite du Watergate aux journalistes qui ont écris l'article et oublier Deepthroat.

Renart L'éveillé a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Renart L'éveillé a dit...

J'aimerais me faire l'avocat du diable concernant une phrase de ton texte :

« La liberté individuelle sur le groupe, fondamentalement, c'est de droite ça! »

Oui, cette manière de voir les choses est de droite, si on considère la pensée que propose cet énoncé. Mais il y a un hic : cette forme de liberté est égoïste tandis que la liberté individuelle ne devrait pas l'être, étant donné qu'elle est inséparable de la société dans laquelle l'individu se trouve. La seule manière de démontrer justement cette pensée serait de l'appliquer à quelqu'un sur une île déserte.

C'est ce glissement de sens que la droite utilise pour convaincre les gens de délaisser la légitimité du gouvernement — au service des intérêts du peuple (dans sa définition la plus simple et précise : qui devrait être une extension de nos individualités en quête d'un bien commun) — au profit des groupes d'intérêts corporatistes. Après Dieu et les rois, voilà sous quel joug nous sommes!

Malheureusement, la vraie démocratie n'est pas encore de ce monde.