20 juin 2007

Pauvres agents de la STM

Une raison de plus d'être contre la bureaucratie stupide...

La nouvelle a déjà fait pas mal le tour du Québec: des agents de surveillance du métro qui n'interviennent pas dans un cas de femme battue. À la place, ceux-ci ont appelés la police et ceux-ci sont arrivés 17 minutes en retard... après que le couple soit disparu.

Au risque d'en surprendre plusieurs, je compatis avec les agents de surveillance qui seront pointés du doigt par la société quand en réalité, c'est la STM qui est à pointer du doigt.

Depuis hier donc, c'est le police de Montréal qui s'assure de la sécurité dans les métros. Ce n'est pas pour rien: tout est question d'économie!

Qu'est-ce qui coûte moins cher? Avoir une assurance au cas où des agents de surveillance se blessent en protégeant la veuve et l'orphelin... ou bien donner le contrat au SPVM?

On risque d'en entendre parler de cette histoire là cet été...

Mais vous, que feriez-vous? Prendre le risque de défendre la femme et d'être blessé sans être couvert par votre convention parce que cette tâche n'était pas de votre ressort? Ou bien de faire comme les agents ont fait?

4 commentaires:

Anonyme a dit...

ils servent à ca... sinon à quoi bon avoir big brother qui regarde par dessus ton épaule même dans le métro.
En plus les agents ont la formation pour intervenir dans des situations comme celles-là.

Ma question à moi est plutot, toi steven, et n'importe qui d'autres auriez-vous agis??? moi non :( (je sais je suis un lâche)

-Alex

Steven Painchaud a dit...

Agent de surveillance... je pense que leur définition de tâche consiste surtout à surveiller les jeunes qui bloquent les portes de métro.

Les caméras dans le métro... ça sert à rien pratiquement!

Et pour ce qui est d'agir... j'aurais probablement rien fait non plus.

Lâche? Peut-être bien... Mais me mêler de ça me mettrait peut-être dans une merde que je ne connais pas.

Cependant, il aurait suffit qu'elle saigne un peu ou quelque chose du genre pour changer les choses.

En gros... je ne peux pas dire!

Renart L'éveillé a dit...

Steven,

ta prudence t'honore, c'est facile de faire des suppositions en se mettant dans la peau d'un citoyen assez confiant en lui pour tout régler. Ça se passe surtout comme ça dans les films. Ça me rappelle dans un des films « Les Boys » (celui en France) où le policier de la gang intervient dans une chicane de couple et la femme lui saute dessus après coup parce qu'il a agressé son mari...

Carl a dit...

Je crois que c'est plus facile de dire que l'on aurait intervenu, puisque ca parrait mieux (courage). Par contre, je suis pas mal sur que la grande majorité aurait rien fait, et moi de même. Qu'est-ce que tu as à gagner à faire ca? Oui c'est peut-être honorable mais tu peux te faire tuer pour rien...