25 juillet 2007

C'est gros ça, 150 livres?

Encore dans le bus ce matin, une femme devant moi lit une de ces trops nombreuses revues à potin et, lisant par-dessus son épaule, j'apprends sur une page complète que Janet Jackson est redevenu GROSSE de 150 livres!!!

Je serais prêt à parier que les revues à potin en manque de nouvelles sont une des causes de l'anorexie. 150 livres, c'est le poids moyen de la plupart des filles que je connais! Comment voulez-vous vous sentir bien quand vous pesez ce poids là et que vous voyez qu'une revue sans fond prend une page complète à dire combien c'est trop.

Après ça, on regarde d'autres vedettes comme Nicole Richie et Lindsay Lohan tous déclarés comme annorexique... c'est parce que moindrement qu'elles gagnent un peu de poids, on les catégorise comme obèse.Laissez moi vomir sur ce corps!

Après ça, essayez de demander à notre jeunesse de faire attention et d'apprendre à s'accepter quand 150 livres, c'est trop selon les standards Holywoodien.

Revues à potins: un mal nécessaire dans notre mondre de consommation et de crédit? C'est facile de dire que s'en débarasser serait bien mais... ça rapporte ces cochonneries là!

Pub x lectorat facile à pogner = $$$

Comment pensez-vous que des sites comme TMZ.com ont réussit à devenir si populaire? C'est que la demande est là.

Alors c'est pas le magazine qu'il faudrait éliminer mais la demande et ça... Je connais beaucoup de filles qui achètent des revues à potins quand elles n'ont rien à faire.

Apprendre aux gens à passer autrement leur temps qu'à lire des niaiseries? Pas très démocratique...

Nous sommes donc pris devant un piège. Si vous avez un début de solution non-communiste, dites le moi.

1 commentaire:

Moira a dit...

T'a tellement raison. Dans la question du poid, on sait plus a qui se fier pour savoir ce qui est normal (santé) ou pas.

Mon médecin me dis que je devrais peser 120 livres alors que j'en pèse 135.

Les magasines nous dient que 120 livres c'est benc trop!

Les psy vont nous dire de nous accepter comme on est.

Mais c'est pas juste ça! Pour une fille, quand tu porte une taille ou deux tailles de plus que le mannequin de plastique dans un magasin de linge, c'est dur de trouver quelque chose qui nous va.

Et ya un coté psychologique la dedans aussi. C'est pas trop le fun de magasiner quand on sais qu'on porte du 12 par exemple et que les ''plus size'' commence a 14.

Plusieurs industries vivent sur les complexe qu'on peut avoir. Je sais pas si c'est pareil du coté des gars, mais nous, on sais vraiment plus sur quoi se fier pour établir une certaine ''normalité''. Bref savoir quand on est trop maigre et savoir quand on est trop grosse et quand notre santé est affecté.