25 octobre 2007

Encore ces accomodements

Avez-vous lu cette chronique de Rima Elkouri de cyberpresse.ca?

Des gens lui reprochent de vivre ici, de ne pas avoir construit le Québec et d'en profiter, d'amener la marde arabe au Québec...

Et pourtant, Rima Elkouri est née au Québec! Fille d'immigrée, elle est marié à un gaspésien souverainiste et catholique. Modèle idéal à suivre pour tout ces enfants d'immigrés qui se cherchent au Québec, aujourd'hui on veut la rejeter?

À partir du moment qu'on émet une opnion contre le "Nous" que fait référence Rima Elkouri, ce "nous" se met sur la défensive et attaque personnelement l'émetteur sans même réfléchir à savoir "qui est la personne qui émet le commentaire".

-Nom arabe qui chiole: c'est un voleur d'emploi islamique méchant pro-terroriste;
-Parle moindement bien: intello sur sa tour d'ivoire qui ne connaît rien;

Et elle (Rima Elkouri) trouve le moyen de détourner le sujet vers le projet de loi de Mme Marois plutôt que de rester béant devant ces insultes de ce "nous". Bravo parce que moi, je suis encore bouché devant ce "nous" xénophobe.

Mais ce "nous" qui défend les valeurs québécoises... Ce "nous" qui sait à peine parler français... Ce "nous" là me dégoûte. Il ne me représente pas. Il ne représente pas ceux avec qui je travail. Il ne représente pas ceux avec qui je vis. Il ne représente pas les lecteurs de ce blog (entk... je crois?).

Et pourtant, c'est ce "nous" qui se retrouve avec un micro et une caméra devant la bouche et qui crie ces niaiseries et qui pense "nous" représenter parfaitement.

Et bien ce n'est pas nous!

Je pense que le Québec est beaucoup plus ouvert d'esprit que ça. On entend de belles choses de la part d'immigrés et de québécois mais de voir des histoires à la Hérouxville et Lamarche... ça me dégoûte.

Et quand des André Drouin dit que d'entendre ce peuple s'exprimer tout croche sur leur peurs mal justifiés de l'autre vaut amplement 7 millions... pas sûr.

P.S.: Non mais j'ai tu hâtes un peu que le Québec entier évolu un peu?

Aucun commentaire: