09 janvier 2008

Échecs amoureux et autres niaiseries de Matthieu Simard

Une des raisons pour laquelle j'ai pas écris ces temps-ci est que je me suis gâté avec deux romans: Échecs amoureux et autres niaiseries de Matthieu Simard et Pour de vrai de François Avard. Pour de vrai est en train de se faire lire mais Échecs amoureux l'est déjà et voici ce que j'en pense.Tout a commencé au Renaud-Bray... après l'achat de DVD compulsif, l'achat de roman compulsif est ma deuxième activité de prédilection dans un centre d'achat. J'ai mon habitude d'aller dans la pile des romans de poche et je vois ce livre... couverture de Jimmy Beaulieu (pour connaître mon intérêt pour Jimmy Beaulieu), prémisse intéressante ("Je suis aussi romantique qu’un bloc de béton au bord de l’autoroute.")... pourquoi pas prendre un peu de mon argent capitalistement remporté en encourageant un "nobody" à mes yeux du moment?

Pour être franc, j'ai sorti de cette lecture rapide mi-chaud, mi-froid. J'ai malheureusement lu ce "roman à sketches" comme un roman et espérait voir une évolution dans le personnage MAIS NON! On reste toujours devant le même gars individualiste et adolescent... ce qui le rend tout le long peu attachant.

Et c'est correct parce que l'erreur était mienne: ce n'est qu'un assemblage de différentes petites nouvelles assez bien écrite qui se lit super bien et qui capte l'attention. On a pas vraiment pitié pour le personnage mais on ne peut pas reprocher à l'auteur de reprocher d'imagination!

Il peinture le dos de copine, vomit sur des souliers d'une belle fille, se fait cruiser par la téléphoniste de Viédotron, écrase une p'tite vieille en gratteuse de trottoir et cruise la fille de la vieille...

Vraiment, Matthieu Simard nous embarque dans un ensemble d'histoire assez captivante mais qui pourrait laisser sur sa faim certains lecteurs. Je vous conseillerais plutôt de vous intéresser à son premier roman, "Ça sent la coupe", que j'avais entendu parler en bien.

Au pire, si vous êtes cheap, vous pouvez toujours aller sur son site: matthieusimard.com. Il vous sera alors possible de lire des passages de certains de ses romans + quelques-unes de ses chroniques du Journal de Montréal comme "courriel du coeur" et "histoires d'un soir".

Matthieu Simard: à me souvenir!

Aucun commentaire: