20 février 2008

Tout est parfait de Yves Christian Fournier

Ce fut le tour de Tout est parfait de Yves Christian Fournier de se faire voir par ma personne cette semaine.

Je vais vous avouer que avant d'aller voir le film, j'avais déjà les attentes un peu élevées. La plupart des chroniqueurs voyaient Tout est parfait comme étant un très bon film à voir.

Je suis donc allé le voir et je dois vous avouer que le "gars qui aime se faire raconter une histoire" en moi a été un peu déçu. De très belles images criante de vérité, une mise en scène juste sur un propos difficile à aborder... mais on sait pas vraiment le pourquoi du tout au départ.

Ça commence par le suicide des 4 amis de Josh. Ensuite, on voit Josh (brillamment interprété par Maxime Dumontier) errer son deuil dans cette banlieue froide et réel. Pas d'ados riches dans des condos du plateau, pas de musique entraînante... l'enfer de l'adolescence pur et dur.

Comme vous pouvez l'imaginer, Josh passera par toutes les étapes du deuil à travers les gens qu'il croise, que ça soit une ex-copine d'un des défunt, le père d'un autre des défunt ou bien sa famille.

Et c'est peut-être là où mon "gars qui aime se faire raconter une histoire" a été déçu. On nous apprenait en scénarisation qu'il ne faut jamais tuer un personnage pour aucune raison valable. Ici, 4 meurent dès le début et à part leur mal de vivre, on comprend pas réellement les raisons de l'acte sauf pour un d'entre eux.

On est donc laissé avec un seul personnage a essayer de comprendre le "pourquoi" du geste, "pourquoi" qui sera jamais dis réellement dans le film. En gros, on lance un gâteau au visage du spectateur sans nous dire pourquoi on se méritait ce gâteau.

Peut-être le but principal du film était de montrer la douleur du deuil à vivre qu'on laisse derrière nous quand on quitte abruptement ce monde... ainsi en nous dévoilant rien, nous nous retrouvons à vivre ce que ces familles doivent vivre.

Cependant, dans mon cas, j'ai bloqué puisque je cherchais à comprendre "pourquoi donc?"...

Mais est-ce un mauvais film? Vraiment pas. À voir pour ainsi mieux comprendre c'est quoi la vrai adolescence (et non celle montré à Ramdam ou À vos marques. Party!)P.S.: J'ai adoré la musique! J'écoute pas mal de Radiohead ces temps-ci et ça y ressemblait un peu... Good deal!

1 commentaire:

gaétan a dit...

Si l'occasion s'y prête j'irais surement voir le film.