02 avril 2008

«La mort des chasseurs est moins grave que celle des phoques»

Mon père me disait souvent qu'il fallait de n'importe qui pour faire un monde.

Cette phrase qui coiffe mon billet a été dit par Paul Watson, un militant environnementaliste anti-chasse aux phoques, suite au décès de 3 chasseurs dû à un mauvais remorquage par la garde côtière.(source)

Je suis d'accord avec le fait que la chasse aux phoques est assez sauvage mais de là à diminuer l'importance de la vie d'un être humain pour celle d'un animal, ça devient dangereux.

Il y a d'autres moyens de faire changer l'opinion des gens qu'en allant de gestes extrêmes. Des phrases dites aussi bêtement, ça ne fait que perdre l'intérêt pour la cause.

Et les enfants de ces hommes disparus?

Et la famille de ces hommes disparus?

L'importance de ces hommes disparus dans leur communauté?

C'est triste de voir que Paul Watson, et peut-être bien d'autres de ces mouvements, diminuent l'importance de la vie de certains d'entre-nous...

Suis-je un monstre parce que je mange de la viande?

Probablement que cette phrase assassine fera perdre des points aux yeux du grand public pour la cause de la protection des animaux.

Aucun commentaire: