08 avril 2008

Un monde, un rêve?

J'aimerais vraiment pas être membre du Comité International Olympique ces temps-ci... oh que non!

Au cas où vous n'auriez pas été devant une télé ces derniers jours (parce que tout le monde en parle), la flamme olympique des jeux d'été 2008 de Beijing fait actuellement le tour du monde et ça brasse pas mal sur la route de la flamme.

C'est que la Chine n'est pas le pays le plus respectueux des droits humains (Tibet, peine de mort, censure, non-liberté de mouvement). Ils le reconnaissent eux-mêmes: Trop de liberté, c'est dangereux.(Les valeurs asiatiques et la démocratie:source)

Exemple concret que j'ai connu: j'ai vécu un an avec un coloc chinois et sa femme était enceinte mais était retournée en Chine pour sa grossesse. Quand celle-ci a accouchée, mon coloc ne pouvait pas aller en Chine voir son enfant puisque s'il y allait, il y restait (et ne pouvait pas retourner à Chicoutimi pour ses études).

Alors en 2008, jeux olympique à Beijing, la flamme olympique qui se promène un peu partout dans le monde et des manifestations qui se font entendre aux 3 coins du monde.

Je dis 3 parce que bizarrement, la presse chinoise ne fait pas état des manifestations contre la flamme.

Voilà! Le CIO qui se demande s'il ne faudrait pas simplement annuler le tout. On verra demain comment la cérémonie se déroulera à San Francisco mais sachez que plusieurs groupes se sont orgranisés (Richard Gere, Desmond Tutu et compagnie quoi!).Ces hommes en bleu sont les "protecteurs de la flamme" envoyés par la Chine pour s'assurer que le tout se déroule bien. Première fois que je vois ça, des "protecteurs de la flamme".

Mais pourquoi "Un monde, un rêve" comme titre de billet? C'est le slogan qu'a décidé de prendre le comité organisateur des jeux de Beijing. Un slogan qui prouverait ainsi le désir de la Chine de faire des jeux regroupeurs pour un monde meilleur pour l'humanité.(source)

Me permettez-vous de douter de la sincérité de ce slogan?

On entend beaucoup de groupes demandant à ce que les athlètes boycott les jeux de 2008... mais pourquoi ça ne serait pas les médias qui boycotteraient les jeux?

Concrètement, les athlètes ne retirent rien de la tenue des jeux. Leur but est de participer à leur sport, non pas véhiculer un message.

Ce sont les diffuseurs et journalistes qui créent alors un évènement autour de ces exploits. Enlevés les journalistes et diffuseurs et vous avec un évènement sportif, point.

Entk, vous pouvez être sûr que je ne regarderai pas les jeux cet été. Pas juste par support à la cause mais bien parce que la plupart des compétitions auront lieu la nuit (et moi, j'dors la nuit).

Boycott à réviser.

1 commentaire:

Renart L'éveillé a dit...

J'espère vraiment que le CIO va annuler, le gouvernement chinois ne pourrait pas cacher ça à SA population!