10 décembre 2008

Stéphane Gendron, chef de l'ADQ?

Pourquoi est-ce que je pense à un vautour quand je lis que Stéphane Gendron est intéressé par la chefferie de l'ADQ?

-Il n'est même pas membre du parti;
-Il croit que pour faire de la politique, faut être chef.

...
..
.

6 commentaires:

Patrick Lemieux a dit...

Si les gens accusaient Mario Dumont d'être populiste, imagine ce que ce sera si Gendron devient chef du parti! Voilà pourquoi il vaudrait mieux trouver une personne avec une pensée de droite économique cohérente, modérément nationaliste, qui a des idées intéressantes, une bonen personnalité et qui sait bien s'entourer.

Personnellement, je serais bien étonné que Gérard Deltell corresponde à ces caractéristiques, d'autant plus qu'il n'a aucune expérience politique. À la limite, Éric Caire pourrait être intéressant, mais je crois qu'il faudrait surtout attirer quelqu,un qui n'est pas à l'intérieur du parti.

Patrick Lemieux a dit...

Personnellement, j'aurais trouvé intéressant que mon ancien patron au CPQ, Michel Kelly-Gagnon, (qui reviendra diriger l'Institut économique de Montréal dans quelques mois) soit sur les rangs, mais je doute qu'il présente sa candidature. Ses opinions très tranchées seront difficiles à concilier avec la modération que nécessite une telle fonction: http://www.diplomes.umontreal.ca/revue/413/profil.html

Anonyme a dit...

Gendron ? surtout pas !
De toutes façons, l'ADQ est moribonde; qui voudrait diriger la mise en bière de ce parti ? un croque-mort?
N'importe qui comme chef et on n'en parlera plus dans deux ans !

Garamond

Tym_Machine a dit...

Je suis pour la candidature de Stéphane Gendron comme chef à l'ADQ.

1- Pour reconquérir le 450.
2- L'ADQ a besoin d'un vent de fraicheur qui vient de l'externe.
3- L'ADQ a besoin d'un communicateur hors pair, charismatique et qui a de l'expérience en politique et qui est connu à la grandeur de la province.

Ceci étant dit, la course à la chefferie se doit d'être un exercice démocratique, inclusif et ouvert à tous ceux et celles qui ont à coeur les intérêts du Québec.

Je lui rends d'ailleurs un vibrant témoignage sur mon blogue.

Louis-Philippe Lafontaine a dit...

Ajoutons que c'est un extrémiste. Sérieusement, si le Québec en entier a rejeté Dumont, qu'est-ce qui pourrait faire croire qu'il accepterait un malade d'extrême-droite comme Gendron?

Tym_Machine a dit...

@LP,

Pour certains, Stéphane Gendron est un gauchiste fini et même un communiste en puissance.

Les extrêmes s'attirent n'est-ce pas?