11 février 2009

"La gau-gauche, c'est mal!"

J'ai un ami facebook de droite sur ce dit site (pas toi Patrick! Toi, t'es un vrai ami! ;p) et... on dirait l'exemple typique du gars de droite qu'on caricaturise.

-Groupe appuyant Sylvain Bouchard (celui qui encourageait à déchirer la photo de Françoise David);
-Groupe pour les adéquistes voulant de Maxime Bernier comme chef;
-Groupe pour la reconstitution des plaines d'Abraham;

Je regarde ça et je me demande "Pourquoi? Pourquoi aller contre l'opinion publique sous prétexte que la gau-gauche dit que c'est mal, donc ça doit être bien?"

Je regarde ça de mon point de vue de gars pragmatique et je comprends pas la motivation de ces gens... on sent plus de la frustration qu'une réelle réflexion.

Exemple: la reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham... On peut être contre mais on peut pas être pour? Je suis prêt à parier que ceux qui se disent "pour" ne savaient même qu'une commémoration avait lieu cet été sur les Plaines.

Alors... parce que la "gau-gauche" est contre, il faut automatiquement être "pour"?

Juste être indifférent, c'était pas une option ça?

Pourquoi sent-on une telle frustration envers la "gau-gauche"? Serait-ce les résultats d'échecs du système qui amène automatiquement à camper une position anti-système (donc anti-gauche)?

2 commentaires:

Neil Obstat a dit...

Y'a des gens qui ne peuvent pas concevoir qu'en dehors de 2 poles gauche et droite, il y ait un monde de compromis et de nuance ou, parfois, un équilibre est possible.
Pour c'est gens au résonnement binaire, c'est inconcevable. C'est soit noir ou blanc, bon ou mal, gauche ou droite, etc.

Steven Painchaud a dit...

Vive les millions tons de gris!

À quand un parti gris??!!

=P