19 février 2009

Obama au Canada

Pensiez-vous vraiment que j'étais pour parler de la première visite officielle de Barack Obama au Canada?

Ok! Il a fait son charmant en allant prendre une queue de Castor.. mais est-ce que ça sera vraiment ce que l'on se souviendra de sa visite?

De belles promesses (changement climatique, non-protectionisme) mais... cette visite semblait plus une de courtoisie et de pratique que de quoi d'officiel. Non mais avouez que d'aller acheter des gants et un porte-clé, ça donne plus l'image "en visite" que "grands changements en préparation".Deux "mais" en deux phrases. Je suis peut-être critique mais tomber en amour aveuglement n'est pas nécessairement mieux, non? Le concret reste toujours à faire mais côté image, je continue à dire qu'il fait une job de tonnerre!

P.S.: J'ai pas l'image mais Radio-Canada a montré un bout où Michael Ignatieff parlait à la caméra avec le Air Force One derrière lui... assez improvisé à mon goût et donnant l'image du gars qui a jasé par la bande au président, pas nécessairement le meilleur coup je dirais.

Peut-être avec de la chance, nos politiciens canadiens pourront rêver un jour faire autant médiatiquement que Obama. Où se cache les politiciens au charisme qui explose?

4 commentaires:

Persil a dit...

Ouais, je dois avouer que pour ma part apprendre qu'il existait une queue de castor '' Barack Obama'' c'est ce qui m'a frappé le plus dans ce reportage de la viste du Président Américain au Canada. Je peux me tromper, mais a priori Obama est venu ici inutilement, puisqu'ils ont, lui et notre premier ministre, négocier de rien. Dans votre article il y a un passage qui m'a particulièrement fait refléchir. Les mots étaient tout simple, mais ça disais ''tomber aveuglément amoureux''. Je trouve que c'est pas faux. Même que ça remet en question l'amour ''incompréhensible et infondé'' que je porte a un Président qui n'est même pas le miens. Pourquoi toute cette adoration? Il n'a encore rien fait d'extraordinaire. Pas encore..

Steven Painchaud a dit...

"Votre article"... j'suis allé voir ton profile miss Persil pis t'es plus vieille que moi! C'est moi qui devrait te vouvoyer! =P

Mais pour revenir à Obama, je pense que la visite d'Obama avait son sens. Les relations canado-américaine étaient plutôt maussade avec W. et Obama devait rassurer un des partenaires prioritaire des États-Unis.

Et... Je vais citer un ami qui est mieux de rester anonyme et qui m'a dit:

"C'est drôle de voir que tout le monde veut manger la queue d'Obama!"

Mon esprit a pensé assez croche à partir du moment que je me suis souvenu qu'il voulait goûter sa queue de Castor à la maison blanche avec ses filles! =S

Mais pour être plus sérieux, je continue à me dire que ça serait l'fun d'avoir autant de passion pour la politique canadienne que nous en avons eu pour Obama.

Bon.. Justin Trudeau et Michael Ignatieff sont assez loin de Obama mais on a droit de rêver? =P

Persil a dit...

Maintenant je comprend mieux, merci pour la précision. ^^ C'est peut-être un préjudice, mais je trouve que tout est toujours compliqué avec la politique. Les gens prennent des grands mots et nous parlent d'une drole de façon. Tranquillement j'essaie d'assimiler des informations. A petite dose. Je repasserai souvent ^^ J'adopte ce blog.

(Mdr pour la queue d'Obama. Quel beau jeux de mots)

Steven Painchaud a dit...

J'avoue que la politique en elle-même est assez compliqué. Expliquer le système électoral américain est semblable à essayer d'expliquer la physique quantique.

Il y a un moyen de parler au monde sans les prendre pour des caves, ni des étudiants au doctorat... en utilisant les bonnes formules et les bons termes, tout le monde peut comprendre.

En espérant qu'un jour, des politiciens canadiens comprennent ça.

Entk, rien n'empêche les blogueurs de faire de leur mieux pour expliquer tout ça! =D

(Raison de plus d'aller en compol l'année prochaine je pense...)